Search Results

8 résultats

    Services 1
    • Coaching privé

      Courir et être zen sont des arts. Combiner les deux est un gros défi puisque la course implique souvent une composante de performance qui peut causer de l'anxiété. Laisse-moi te guider vers une pratique de la course qui t'apportera plus de sérénité, tout en te menant vers l'aventure et le dépassement de soi.

    Tout afficher
    Posts de blog 2
    • Le bonheur est dans la sueur!

      Nous sommes des créatures anxieuses et préoccupées. Nous abusons de notre cerveau en le gavant d'informations et en lui demandant de produire toujours plus. Dès la première minute d'éveil jusqu'au moment de fermer l'oeil, nous pensons. Même notre sommeil est parsemé de réflexions, d'émotions, de préoccupations. Inévitablement, à fonctionner sans arrêt, notre machine surchauffe ou manque d'essence. Il paraît que notre conscience est ce qui nous distingue des autres animaux. En observant mon chien, je crois que son interprétation du monde est trop différente de la mienne pour que je puisse juger adéquatement de son niveau d'éveil. Il interprète surtout le monde par son nez et par son corps, alors que j'utilise surtout mes yeux. On peut dire que je le domine, puisqu'il habite ma maison et que sa survie dépend de ma volonté à lui donner de la nourriture et de l'eau. Par contre, je le suit dehors en plein hiver à toutes les heures pour le regarder faire son pipi et ramasser ses crottes, alors on pourrait aussi dire que c'est lui qui me domine. Notre conscience a fait de nous l'espèce dominante de la terre. Est-ce que c'est signe qu'on est plus évolués que nos cousins les animaux? Si la suprématie et la domination sont notre définition de l'évolution, peut-être. Mais plusieurs espèces animales semblent avoir quelque chose qui échappe à une majorité d'humains, le bonheur. C'est l'objectif ultime pour la plupart d'entre-nous, mais nous arrivons rarement à l'atteindre et encore moins à le conserver. C'est justement notre conscience qui nous en empêche. Ce cerveau qui a permis la survie de nos ancêtres est devenu tellement développé qu'il est souvent une malédiction. Heureusement, il y a des remèdes. La méditation, l'hypnose, la psychologie, et d'autres méthodes nous permettent de calmer nos pensées ou de les éteindre pour faire émerger le bonheur. Il y a aussi une autre méthode; redevenir des animaux. Je ne veux pas dire qu'on devrait commencer à renifler le postérieur des étrangers et à chier sur le parterre de vos voisins, mais plutôt d'explorer le monde avec notre corps. La course à pied est bonne pour ça puisque les humains ont évolué grâce à la course; c'est dans notre ADN, c'est le moyen parfait pour retourner à nos origines animales. Pas besoin de longue préparation et d'équipement spécialisé pour courir, et le mouvement de course est simple et naturel. Son aspect rythmique nous berce et nous hypnotise, libérant progressivement nos tensions. Mais surtout, l'effort physique soutenu demande beaucoup d'énergie, ce qui nous force à économiser l'énergie qu'on mettrait habituellement à ruminer nos problèmes. Redevenons des animaux quelques heures par semaine. Bougeons, suons, et arrêtons de penser. Le bonheur est au bout du chemin.

    • Le bonheur est dans la sueur!

      Nous sommes des créatures anxieuses et préoccupées. Nous abusons de notre cerveau en le gavant d'informations et en lui demandant de produire toujours plus. Dès la première minute d'éveil jusqu'au moment de fermer l'oeil, nous pensons. Même notre sommeil est parsemé de réflexions, d'émotions, de préoccupations. Inévitablement, à fonctionner sans arrêt, notre machine surchauffe ou manque d'essence. Il paraît que notre conscience est ce qui nous distingue des autres animaux. En observant mon chien, je crois que son interprétation du monde est trop différente de la mienne pour que je puisse juger adéquatement de son niveau d'éveil. Il interprète surtout le monde par son nez et par son corps, alors que j'utilise surtout mes yeux. On peut dire que je le domine, puisqu'il habite ma maison et que sa survie dépend de ma volonté à lui donner de la nourriture et de l'eau. Par contre, je le suis dehors en plein hiver pour le regarder faire son pipi et ramasser ses crottes, alors on pourrait aussi dire que c'est lui qui me domine. Notre conscience a fait de nous l'espèce dominante de la terre. Est-ce que c'est signe qu'on est plus évolués que nos cousins les animaux? Si la domination est notre définition de l'évolution, peut-être. Mais plusieurs espèces animales semblent avoir quelque chose qui échappe à une majorité d'humains, le bonheur. C'est l'objectif ultime pour la plupart d'entre-nous, mais nous arrivons rarement à l'atteindre et encore moins à le conserver. C'est justement notre conscience qui nous en empêche. Ce cerveau qui a permis la survie de nos ancêtres est devenu tellement développé qu'il est souvent une malédiction. Heureusement, il y a des remèdes. La méditation, l'hypnose, la psychologie, et d'autres méthodes nous permettent de calmer nos pensées ou de les éteindre pour faire émerger le bonheur. Il y a aussi une autre méthode: débrancher notre conscience et redevenir des animaux. Je ne veux pas dire qu'on devrait commencer à renifler le postérieur des étrangers et à chier sur le parterre de vos voisins! Je propose plutôt d'explorer le monde avec notre corps. La course à pied est excellente pour ça puisque les humains ont évolué grâce à la course; c'est dans notre ADN, c'est le moyen parfait pour retourner à nos origines animales. Pas besoin de longue préparation et d'équipement spécialisé pour courir, et le mouvement de course est simple et naturel. Son aspect rythmique nous berce et nous hypnotise, libérant progressivement nos tensions. Mais surtout, l'effort physique soutenu demande beaucoup d'énergie, ce qui nous force à économiser l'énergie qu'on mettrait habituellement à ruminer nos problèmes. Redevenons des animaux quelques heures par semaine. Bougeons, suons, et arrêtons de penser. Le bonheur est dans la sueur!

    Tout afficher
    Pages 5
    • Courir Zen | Course en sentier | Trail Ultramarathons

      COURIR SIMPLEMENT, VIVRE PLEINEMENT COURIR ZEN PROGRAMMES COACHING RETRAITES COURIR VERS LA SÉRÉNITÉ ​ Courir simplement La course est une activité assez simple, mais souvent on la complique. Plusieurs personnes passent plus de temps à s'informer sur la course qu'à courir. On finit par être envahi d'informations et on développe une peur de courir parce qu'on craint de se tromper. Plus on analyse, plus on paralyse! Un des principes de Courir Zen est de simplifier la course à pied pour courir avec sérénité. ​ Le plus important pour progresser en course à pied, c'est de courir régulièrement. On doit apprendre à passer la porte rapidement sans se casser la tête. C'est un des meilleurs moyens pour libérer notre esprit. Toutefois, il y a beaucoup d'autres obstacles à la zénitude. Les soucis de performance et les comparaisons sont des sources d'anxiété qui nous empêchent d'apprécier pleinement la course. Pour atteindre notre plein potentiel en course à pied, on devrait miser davantage sur le processus que sur l'objectif qu'on souhaite atteindre. C'est -à-dire qu'on devrait se concentrer sur l'entraînement d'aujourd'hui et l'apprécier. Marier la course avec la philosophie zen nous permet de faire ça. ​ ​ Vivre pleinement On s'efforce de construire une vie simple et sans tracas, mais on rêve aussi de plages exotiques et de courses en montagnes. Comment jumeler notre désir de simplicité et notre soif d'aventure? La richesse de notre vie se mesure par notre quotidien. Apprécions pleinement chaque journée et bâtissons une vie dont on ne ressent pas le besoin de s'échapper. Les voyages et les courses d'aventure seront des bonus. ​ Ma journée idéale est une journée de plaisirs simples. Courir en forêt avec mon chien. Préparer le déjeuner pour mes enfants. Prendre un bain chaud en lisant un bon livre. Faire un feu de camp dans ma cour avec ma petite famille. Mais le quotidien est aussi rempli d'imprévus, d'obligations, de préoccupations... L orsque le chaos règne et que l'anxiété s'empare de moi, c'est la course qui me ramène à l'ordre. En courant, je sors de ma tête pour habiter pleinement mon corps. Plus rien n'existe sauf mon souffle, le rythme de mes pas, et le sentier devant moi. Courir est ma méditation et mon échappatoire. Contrairement à un voyage dans le Sud, ça ne me coûte rien et j'y ai accès à tous les jours! ​ J'ai développé une passion pour la course à pied lorsque je m'entraînais pour un triathlon Ironman. Pendant quelques années, j'ai collectionné les marathons et autres courses sur route avant de découvrir la course en sentier. Ça m'a accroché tout de suite car la performance était secondaire. Faire une course de 160 km en forêt, ça ressemble autant à une aventure d'Indiana Jones qu'à une compétition de course à pied. C'est à la fois extrême et libérateur. Dans les courses en sentier, le temps a peu d'importance. On le fait pour vivre une expérience hors du commun et pour connecter avec la nature. Dans mon cas, ce genre de course me permet de faire le vide, de me ressourcer et de sentir que je vis pleinement! À plus petite échelle, tout ça est accessible au quotidien, si on sait comment s'y prendre. C'est ce que je souhaite vous partager avec Courir Zen. Mathieu fortin Ironman, Ultramarathonien, Coach de course à pied Programmes Coaching Retraites Plus d'infos sur LE COACH Contacter

    • Blog | Courir Zen | Course en sentier

      blog et citations pour courir simplement et vivre pleinement

    Tout afficher

questions et commentaires

Qu'est-ce qui t'intéresse?

COURIR ZEN

Mathieu Fortin

7 rue Raphael

Caraquet, NB 

Canada

E1W 1A4

​​

Tel: 506-724-3508

mathieu@courirzen.ca

  • Facebook Social Icon

© 2020 Les Fortin Mission Santé. Tous droits réservés.